Sunday, 17th of December, 2017



Introduction - Post-Doc in Spain

L'objectif principal de ce séjour postdoctoral était de valider les résultats originaux obtenus en thèse sur une base de données de signaux électrocardiographiques (ECG) plus importante. Pour rappel, les deux principaux résultats étaient: originale :
  • un phénomène d'hystérésis de la relation "intervalles P-R fonction des intervalles R-R" à l'exercice et en récupération qui n'avait jamais été mis en valeur auparavant ;
  • un brusque changement de pente au début de la phase de récupération quasi-synchrone sur les intervalles P-R et R-R ;
  • une caractérisation des sujets en fonction de leur niveau d'entraînement à l'aide de la pente de leurs intervalles P-R au début de la phase de récupération.
En effet, afin de valider les hypothèses physiologiques expliquant le résultat d'hystérésis, d'autres études sont nécessaires. Les bases de données de signaux ECG à l'exercice, notamment de qualité, étant rares et non accessibles, ce séjour à Saragosse a été vraiment une chance pour moi afin de valider les résultats de thèse.



Contribution de ces travaux

La plus grande et longue partie de ce travail a été de nettoyer la base de données mise à disposition par l'hôpital universitaire Lozano Blesa de Saragosse. Malheureusement, les signaux ECG n'étaient pas tous de bonnes qualité pour notre étude pour différentes raisons:
  • fréquence d'échantillonnage trop faible,
  • pas de présence de l'onde d'intérêt, l'onde P,
  • problème de positionnement des électrodes durant l'enregistrement,
  • non-enregistrement de la partie de récupération après l'effort, ...
Différentes méthodes de pré-traitements ont été tentées, souvent en vain. Une fois la base de données nettoyée, l'étude proprement dite a pu débuter. En parallèle, la société Brainware (La Valette du Var, France), avec qui j'ai eu l'occasion de collaborer durant ma thèse, m'a fait parvenir des signaux ECG enregistrés à l'effort sur des patients ayant subit une transplantation cardiaque. Ces signaux, très rares de part la difficulté du protocole à l'exercice, m'ont permis de confronter mes résultats sur des sujets sains à ces sujets qui n'ont pas de connection cœur-système nerveux autonome.
Cette étude a permis de valider le résultat d'hystérésis sur la relation "intervalles P-R fonction des intervalles R-R" à l'exercice et en récupération sur les sujets sains mais également sur les sujets transplantés.