Groupe de Travail GL/\CE ~ GdR GPL 2016-2020

Le groupe de travail “Génie Logiciel pour les systèmes Cyber-physiquEs” (GL/\CE) est une structure du GdR Génie de la Programmation et du Logiciel (GPL). Il fédère 14 équipes de recherches au niveau national et international.

Participer au GT

  1. S'inscrire sur la liste de diffusion: http://email.polytech.unice.fr/mailman/listinfo/glace
  2. S'enregistrer comme participant dans le groupe: Formulaire d'enregistrement

Thématiques Scientifiques

Avec le développement des systèmes cyber-physiques (CPS – Cyber-Physical Systems, e.g., Internet des Objets), les objets physiques de la vie courante deviennent des objets virtuels, identifiables, interrogeables et contrôlables via Internet. Dans un contexte à très large échelle (20 millions d’objets connectés à l’horizon 2020), un défi majeur pour le génie logiciel est d’intégrer plus facilement toutes les dimensions du monde des CPS pour permettre la construction d’applications fiables, maintenables et répondant aux besoins mouvants des utilisateurs. Dans ce contexte, les objectifs scientifiques suivants sont identifiés :

  • Processus de développement et formalisation des CPS. Le caractère hautement distribué des applications CPS, couplé à la criticité des données manipulées à tous les niveaux (e.g., spécifi- cations, contrats d’interface, données critiques échangées entre objets) nécessitent un processus de développement formel permettant de garantir la bonne exécution du système développé, voire d’automatiser en tout ou en partie la génération du code des CPS ;
  • Tests automatisés. La variabilité du domaine CPS implique l’écriture de nombreux artefacts logiciels dédiés (e.g., compilateurs) à partir d’une spécification commune. Garantir l’équivalence de propriétés fonctionelles et non-fonctionelles entre différentes cibles CPS est critique, et la génération automatisée de bancs de tests en support à cette équivalence est une des pistes envisagées ;
  • L’Internet des ressources pose le défi de la virtualisation des objets physiques pour les rendre accessibles depuis l’Internet et ainsi faciliter le développement de CPS, de manière sécurisée. Cet objectif consiste donc à abstraire les protocoles, langages et modèles dans ce domaine pour assembler et contrôler des systèmes cyber-physiques connectés ;
  • Maîtrise de la variabilité et passage à l’échelle. Les CPS sont par nature hétérogènes, cette diversité étant un problème majeur pour la conception de ces applications. De nouveaux paradigmes de gestion de la variabilité sont nécessaires pour permettre la prise en compte de points de variation a posteriori du déploiement (apparition de nouveaux types de systèmes) et afin d’assurer les propriétés attendues des CPS ;
  • L’Évolution continue et la qualité d’expérience posent le défi de l’accélération des cycles de développement et de livraison des CPS. Dans ce domaine, l’évolution vers des méthodologies agiles “sans rupture”, qui connectent l’usager au développeur afin de prendre en compte l’évolution des besoins, est un défi majeur pour le génie logiciel des CPS ;
  • L’Éco-conception logicielle et la dette énergétique posent le défi de la durabilité des CPS et de la prise en compte du coût énergétique des systèmes développés. Les optimisations énergé- tiques permettent non seulement de prolonger l’espérance de vie des CPS mais aussi de réduire l’impact des TIC sur la consommation énergétique globale française (actuellement estimée à 13%) en agissant à toutes les étapes du cycle de vie des CPS ;
  • Diversification automatique des applications CPS. Considérant l’évolution des besoins très rapide dans le domaine des CPS, une ligne de recherche majeure porte sur la création d’un paradigme de définition d’applications reposant sur l’auto-construction des systèmes, par l’exploration automatique de solutions alternatives en fonction des nouvelles conditions.

Actualités et Vie du groupe

2018

2017

  • Journée ROS (commune GdR Robotique)
  • Journée du GdR

2016

2015

Documents

research/glace/start.txt · Last modified: 2017/11/27 14:17 by Sebastien Mosser