RobotPaca2018INRIA - Campus SophiaTechBaie des AngesAntibes' City Walls
Robot Paca 2018 Sophia Antipolis, France
Nice's harbour
Robot Paca 2018 Sophia Antipolis, France
The main INRIA's Campus in Sophia Antipolis
Robot Paca 2018 Sophia Antipolis, France
La baie des Anges
Robot Paca 2018 Sophia Antipolis, France
15 minutes by car from Sophia Antipolis

Intervenants

Mobilité, Véhicule Autonome et Connecté et Smart Cities:

Participants: CASA, EURECOM, QENVI, IMREDD, INRIA, MERMEC, NXP, RENAULT, UNS

Intervenants:

Sylvie Ponthus, Responsable du Pôle Infrastructures Mobilité de la CASA Ingénieur Principal en Mobilité et Déplacements: La Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis , regroupement de 24 communes autour de Sophia Antipolis s’engage, au titre de ses compétences Développement Economique de la technopole et d’Autorité Organisatrice de la Mobilité Durable, à soutenir les innovations autour du véhicule intelligent.
La complémentarité entre transport public traditionnel et véhicules autonomes est une piste que la CASA poursuit depuis 2004  en participant à des projets européens de mobilité urbaine et ayant donné lieu à des expérimentations de navettes autonomes, dont la navette EZ10 d’EasyMile  sur Sophia de janvier à mars 2016.
Elle travaille également sur le lien entre citoyen et innovation robotique, et a accueilli en janvier 2018 le débat national sur l’arrivée des véhicules sans conducteur dans notre société.
Avec la création de l’initiative Smart Vehicle Côte d’Azur dont elle est membre, la CASA souhaite désormais se positionner également dans un rôle d’accompagnatrice des acteurs locaux impliqués en mobilité robotique, notamment en positionnant Sophia Antipolis comme un territoire d’expérimentation du véhicule intelligent.
Robotique Sous-marine:
Participants: IFREMER, Pôle MER, SEAZEN, U. TOULON

Intervenants:

Alain Fidani
, a été Directeur du Département Offshore chez Cybernétix (2004-2011). Au cours de cette période, un travail de fond auprès de sociétés leaders mondiaux du secteur pétrolier et para-pétrolier a débouché sur des collaborations industrielles stratégiques pour le développement de technologies et de produits innovants dans le domaine de la sismique et de l'intervention sous-marine. Pendant plusieurs années, il s'est concentré sur l’innovation dans le domaine de l'« Asset Integrity Management », en lien avec le Centre d'Innovation et de Technologie du Groupe TECHNIP (2012-2016).

Après une période transitoire d'activités de conseil, il a  rejoint le Groupe ECA (2017), leader mondial dans le domaine de la robotique et des drones pour les milieux difficiles. Il est également responsable du GT Robotique et du GT Offshore Profond au sein du Pôle Mer Méditerranée.

Jan Opderbecke dirige l’Unité des systèmes sous-marins de l'IFREMER à La Seyne sur mer. L'Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer développe et exploite la flotte océanographique française, composée de navires, de systèmes d’intervention sous-marine habités ou robotiques, pour la communauté scientifique nationale.

L’Unité  des systèmes sous-marins est en charge des développements, de l’exploitation des engins sous-marins de l’institut et des méthodes d’intervention dans les opérations à la mer. Ingénieur-chercheur, Jan Opderbecke s’intéresse en particulier à l’autonomie des robots, aux stratégies d’exploration basée sur la perception de l’environnement.
Education Enseignement:
Participants: INRIA, OCA, POBOT, U. TOULON

Intervenants:

Philippe Martinet,

Vincent Hugel, est professeur à l’Université de Toulon et directeur du laboratoire COSMER (Conception de Systèmes Mécatroniques et Robotiques) depuis décembre 2014.
Dans le cadre de cette nouvelle unité reconnue équipe d'accueil en juin 2015, il a oeuvré pour le démarrage d’une activité de recherche en robotique sous-marine, en partenariat avec plusieurs acteurs du domaine de la région. La thématique principale concerne la mobilité et l’autonomie de robots marins, sous-marins mais aussi terrestres, avec un objectif à moyen terme de concevoir et de développer des plateformes amphibies innovantes. Ses activités de recherche couvrent la conception de systèmes mécatroniques, et le développement de comportements autonomes pour la robotique.

Par ailleurs, il est responsable du parcours Robotique et Objets Connectés du master Ingénierie des Systèmes Complexes qui ouvrira à la rentrée 2018.
Il fait partie du comité d'organisation pour la RoboCup en France à Bordeaux en 2020.
Robotique Aérienne:

Participants: INRIA, SAFE CLUSTER, UNS, CNRS, SDIS13

Intervenants:

Hubert Berenger,  Ingénieur, ayant occupé des emplois chez la DGA, le Ministère de l'Industrie, la CNIM, Probasys et dans le Pôle d'excellence Pégase est maintenant en charge  du Programme systèmes autonomes. du Pôle de compétitivité SAFE. Il anime une communauté d’acteurs plutôt axés sur les drones et participe au montage de projets, à l'organisation d’évènements et à la structuration de la filière…..
Il est également animateur du Provence RPAS network, réseau de centre d’essais pour les drones en région PACA, et membre du Conseil pour les Drones Civils pour lequel il anime deux groupes de travail sur l’Identification des drones et les Centres d’essais.
Il est co-animateur de la nouvelle plateforme Station System Factory lancée au 1er janvier sur Toulon positionnée sur les systèmes et logiciels.

Nicolas Marchand est Directeur de Recherche au CNRS au gipsa-lab à Grenoble. Depuis 2016, il en est le directeur adjoint. Ses domaines d'expertises couvrent la robotique et la théorie du contrôle. Il est auteur et co-auteur de plus de 100 articles de conférences internationales et de plus de 40 publications dans des revues internationales. 

Le Command Eric Rodriguez  est depuis 2013  chef du service veille, recherche et innovation  à la DDSIS13.   Depuis 2014, il est également conseiller technique départemental aéronefs télépilotés, adjoint au réfèrent national sur les drones de sécurité civile et membre du groupe de travail national et européen relatif à l’emploi des drones dans la sécurité civile. Depuis 2017, il assure également des enseignements à temps partiel à la faculté St Charles de Marseille sur l'emploi des drones dans le master GERINAT.
Santé:
Participants: AXYN ("La robotique au service de l'Humain"), Centre de référence UCA, CHU NICE ("En quoi les données de robotiques peuvent être utile pour la médecine numérique"), CIU-Santé, GE, INRIA ("Robotique d'assistance pour les personnes fragiles"), UNS

Intervenants:

Frédéric Prate , médecin au CHU de Nice, ingénieur des systèmes de santé et de l'autonomie, dirige depuis 2017 le Centre de référence "Santé Bien-être Vieillissement" d'Université Côte d'Azur. Ce centre a pour vocation d'accompagner la recherche partenariale autour des technologies d'avenir pour la médecine, au tout premier plan desquelles figure la robotique appliquée à la santé et à l'autonomie.

Audrey Bel,

  • Structuration de la Robotique en Région PACA-Est:
Participants: Centre de référence UCA, FFCRobotique, GdR Robotique, SATTSE,SKEMA, VILLE DE CANNES

Intervenants:

Philippe Roussel, est Délégué Général de la Fédération Française des Clusters Robotique. Depuis 2012, plusieurs régions Françaises ont structuré leur filière robotique en mettant en place des clusters. L’objectif est de développer l’activité économique des entreprises membres ; et ça marche ! Les adhérents des clusters régionaux en tirent les bénéfices concrets dans leurs résultats d’exploitation. En 2017, les clusters régionaux ont décidé de se regrouper au niveau national en Fédération pour étendre encore l’impact de leurs avantages au niveau national et international.

Philippe Martinet,

Amar Bouali, a rejoint, en Mai 2017, l’Université Côte d’Azur en tant que directeur du Centre de Référence « Défi du numérique ». Ce centre offre aux entreprises une plateforme de collaboration pour la formation, la recherche et l'innovation dans les domaines d’activités stratégiques des sciences des données, de l'intelligence artificielles, des systèmes autonomes et connectés, de la sécurité des personnes et des données. Amar a accumulé 10 ans d’expérience en recherche en informatique à Inria après avoir obtenu sa thèse en février 1993 et 16 ans d’expérience industrielle dans le domaine des systèmes embarqués critiques.